Tag Archives: vegan

La publicité – Indices et preuves de l’avancée du végétarisme

Le monde de la publicité en dit beaucoup sur les changements de mentalité et de modes de consommation. Il les accompagne, les renforce, ou au contraire essaie de les contrecarrer.

J’ai remarqué qu’il y a depuis quelques mois de plus en plus de publicités vantant les mérites du lait. Avec des sportifs, des enfants, des gentilles vaches soi-disant ravies qu’on leur enlève leurs veaux pour prendre leur lait et le foutre dans des briques. L’une d’entre elles est très belle d’ailleurs. Et bien pensée, utilisant pour sa défense les arguments de poids que sont les vitamines et minéraux contenus dans le breuvage, et l’imagerie du chevalier, si chère aux bambins.

Le lait, une force de la nature

Difficile de ne pas en conclure que l’industrie du lait tremble face à la chute des ventes. Qui va forcément s’intensifier, étant donné l’intérêt croissant que portent les gens à ce qu’ils mangent, et plus encore, à ce qu’ils donnent à manger à leurs enfants. Entre les intolérances au lactose et les articles répétitifs expliquant pourquoi les enfants humains ne devraient pas boire le lait des enfants des vaches, l’idée a fait son chemin que le lait finalement, ce n’est pas un ami pour la vie. Et j’en suis ravie!

Je suis certaine que la tendance ne va pas s’inverser; il y a un moment où l’idée a fait son chemin et où le retour n’est plus possible. Il n’y a qu’à voir la douce folie qui entoure le désormais diabolisé gluten pour s’en rendre compte. Je suis sûre qu’il y a des gens qui admettent que c’est un tantinet excessif, qui savent que les marques en profitent pour leur vendre des produits “sans” trois fois le prix du “avec”, mais qui préfèrent ne pas parce que quand même on ne sait jamais… L’idée est installée. Au revoir, le lait!

Et hier, étonnement et joie, j’ai vu pour la première fois une publicité pour le lait d’amande. Judicieux! Forcément, certains malins vont y voir une opportunité commerciale, eh bien tant mieux pour eux. Qu’ils nous amènent des substituts de poulet et des fromages sans lait comme il en existe dans les pays britanniques, des gâteaux sans oeufs ni lait, des sauces sans crème! Allez-y les malins, c’est le moment et on vous attend! C’est vrai, quand vous voyez ce qu’ils montrent sur les sites britanniques, c’est à devenir fou, pas étonnant que là-bas ils se permettent des slogans du genre “être vegan, c’est tellement facile”! Ils ne se rendent pas compte que nous, on doit se rendre dans des magasins bio où jamais je n’ai d’ailleurs toujours pas vu une seule variété de fromage vegan , ou commander sur des sites vegan, ou tout faire nous-mêmes, ce qui n’est ni simple, ni forcément motivant pour des gens qui ne sont pas trop sûrs de vouloir faire le pas.

Personnellement, ça m’est égal d’avoir dans mon assiette quelque chose qui ressemble à de la viande; mais il est évident que je convaincrais plus facilement mon conjoint, mes amis et leurs amis de tenter l’aventure en leur servant chaque jour des plats qui ressemblent à ceci:

Eh bin si, aussi!

Absolument vegan

 

Mais oui, vegan!

Mais oui, vegan! Et là-dessous, aussi!

Absolument vegan!

Et puis certaines personnes essaieraient juste pour voir, et la cause avancerait d’autant! Car elle avance, de plus en plus vite, ce n’est ni un voeu pieux ni une illusion: depuis 2 ans je constate très concrètement les changements, dans les journaux, sur internet, dans les magasins, chez les gens avec qui je parle, que je connais ou que je croise. La cause animale, l’horreur des élevages intensifs, la nocivité de la viande, les scandales alimentaires, la recherche d’une alimentation saine et maîtrisée, tous ces arguments prennent racine pour que dans de plus en plus de foyers on mange de moins en moins de viande.

La dernière pub du jour, un vrai bonheur, je ne m’y attendais même pas de sitôt et si, ça y est, c’est fait:

Le végétal n’a pas fini de vous surprendre

Les délicieux oeufs brouillés sans oeufs de la géniale Jeanne

Une nouvelle recette, déjà, que se passe-t-il, me serais-je mise à cuisiner non stop ? Eh non, j’ai juste profité du week-end pour en faire deux, et pas des plus compliquées non plus…

Celle-ci était dans mes tiroirs depuis quelques semaines ; j’étais très curieuse de l’essayer, car c’est une lectrice de ce blog qui a eu la gentillesse de me la donner, suite à quelques échanges en coulisses. De plus, l’ingrédient principal de la recette est le tofu, que j’ai à cœur de vous faire découvrir autrement ; c’est un ingrédient formidable et ce plat-ci le prouve encore une fois !

La recette est aussi surprenante que son intitulé est intrigant. Très simple à réaliser et tout à fait conforme à ce qu’elle annonce. Je les ai préparés pour le petit-déjeuner. J’ai vraiment eu l’impression de voir cuire des oeufs et de manger ensuite des oeufs brouillés.
Oeufs brouillés et champignons sur toasts
Je les ai accompagnés comme je les aime habituellement, avec des toasts et des champignons. Malheureusement, je n’avais pas de « baked beans », que j’adore quand je suis en mode brunch ou à l’hôtel, mais j’en trouverai pour la prochaine fois !
Oeufs brouillés sans oeufs, champignons et toasts
A préparer donc à votre guise, pour un petit-déj, un brunch ou un plat vite fait bien fait, avec des pommes de terre, des légumes ou à l’anglaise comme moi ! Des oeufs brouillés sans casser un oeuf, c’est sympa non ? Les poules vous en seront reconnaissantes et vous auriez, sans le savoir mangé végétalien, si je ne venais pas de vendre la mèche…

Merci mille fois Jeanne pour cette recette, que j’ai hyper légèrement modifiée en ajoutant quelques brins de ciboulette à la place de la coriandre.

Bon appétit à tous, merci d’être là et à bientôt.

Les délicieux oeufs brouillés sans oeufs de la géniale Jeanne
 
Prep time
Cook time
Total time
 
De délicieux oeufs brouillés, tout plein de protéines, sans briser un oeuf ou un coeur de poulette...
Author:
Recipe type: Petit-déjeuner
Serves: 4
Ingredients
  • 400 gr de tofu ferme
  • 4 cuillères à soupe de levure de bière maltée
  • 3 cuillères à soupe de moutarde de Dijon douce
  • De la coriandre fraîche hachée, ou quelques brins de ciboulette
  • Sel et poivre
Instructions
  1. Pour le tofu, vous connaissez tous la consigne maintenant, n’est-ce pas ? 😉 Vous sortez le tofu de son emballage, et vous le pressez longuement entre plusieurs feuilles de sopalin, jusqu’à ce qu’un maximum d’eau en ait été exprimé. Vous pouvez aussi le mettre au four à la température la plus basse possible pendant une dizaine de minutes, ce qui finira de le « sécher » et de lui donner une consistance plus ferme.
  2. Vous découpez le tofu en cubes, que vous émiettez ensuite entre vos doigts au-dessus d’un saladier, pour obtenir comme le dit Jeanne, une sorte de « crumble » : votre future brouillade.
  3. Ajoutez dans le saladier la levure de bière et la moutarde. Un peu de coriandre si vous choisissez d’en mettre. Mélangez le tout.
  4. Faites chauffer une poêle avec un trait d’huile d’olive. Quand elle est chaude, versez-y le tofu. Salez et poivrez à votre goût.
  5. Couvrez la poêle et faites cuire à feu doux en remuant de temps en temps pour ne pas que ça accroche. Si vous voulez mettre un peu de ciboulette, ajoutez-la 2 minutes avant de servir.
  6. Quand votre préparation ressemble tout à fait à des oeufs brouillés, ni secs ni grillés, c’est prêt. Et délicieux.